ЮМОР YAXY.RU


Загадки на иностранном языке

  • Список тем link
  • Doux, doux, tout doux,
    La douceur est en nous :
    Notre toison de laine,
    Nos yeux de ch?telaine,
    Notre cri notre peine.
    Doux, doux, tout doux,
    La brise du mois d’ao?t
    Mesure son haleine
    Quand l’?t? dans la plaine
    Nous n’avons plus de laine.

    (Les Moutons)

    * * *

    Il porte plume et n’?crit pas,
    Il n’a pas de / mais il vole,
    Il peut voyager sans boussole
    Et faire des ronds sans compas.

    (Le Pigeon)

    * * *

    Je m’ouvre grand, je ferme sec
    Avec un claquement du bec.
    Je coupe papier ou varech,
    Fil ou tissu, jamais d’?chec,
    Et parfois m?me un doigt avec.
    Soyez prudent comme un fennec
    En passant de l’x ? l’y.
    C’est un conseil. Salamalec !

    (La Paire De Ciseaux)

    * * *

    Il est glac? mais n’a pas froid,
    Il a deux yeux mais ne voit pas,
    Une bouche et n’a pas de voix,
    Il a des bras sans mains ni doigts,
    Jamais ne court ni ne s’assoit,
    Quand il fait chaud, il n’est plus l?…

    (Le Bonhomme De Neige)

    * * *

    L’?me ?prise d’un archet
    Quatre cordes quatre cl?s

    (Chante Chanteuse Enchant?e)

    * * *

    Combien de points ?
    Combien d’ann?es ?
    S’envole au loin
    Ma destin?e.
    Petites ailes
    S’en vont aux cieux
    Pr?s du bon Dieu…
    Qui donc est—elle ?

    (La Coccinelle Ou B?te ? Bon Dieu)

    * * *

    Je coupe, je fends,
    Je chante, je mords,
    Mettez sans remords
    Le bois sous mes dents.

    (La Scie)

    * * *

    Au fronton des campaniles
    Avec mes aiguilles
    Ce sont les heures que je couds
    Bout ? bout.

    (L’Horloge)

    * * *

    Sans yeux, sans bouche,
    Elle a deux bras.
    Quand elle va,
    Ses pieds ne touchent
    Jamais la terre.
    Tourne sa t?te.
    Elle s’arr?te
    Besogne faite.
    Quel grand myst?re !

    (La Brouette)

    * * *

    6 faces chacune ? sa place
    8 sommets distants ? jamais
    12 ar?tes qui sont toujours pr?tes
    21 points noirs pleins d’espoirs
    Combien de chances
    Quand tu me lances ?

    (Le D?)

    * * *

    Le tendre gazon, c’est mon tapis pr?f?r?.
    Fol?trer, insoucieux, c’est ma joie sans
    pareille.
    J’ai une courte queue, mais de longues
    oreilles.
    Si quelqu’un m’a pos?, vous me
    retrouverez !

    (Le Lapin)

    * * *

    Je suis sans voix et cependant
    Je te parle, et toi, tu m’entends.
    Tu me reconna?tras peut—?tre :
    Sans ?tre facteur, j’ai des lettres ;
    Sans ?tre un arbre, j’ai des feuilles ;
    Sans ?tre reine, j’ai des pages…
    Pour tous mes amis je partage
    Les histoires que je recueille.
    Je contiens mille personnages,
    Des pays, des chansons, des f?tes,
    M?me parfois des devinettes

    (Le Livre)

    * * *

    Je suis en bois ou bien en pierre,
    Je ne sais pas du tout nager.
    Pourtant, je franchis la rivi?re.
    Qui suis—je ?
    Avez—vous devin? ?

    (Le Pont)

    * * *

    Plombier du fond des mers,
    Il faudrait que tu vinsses
    Fermer les fuites d’air
    Avec tes doubles pinces.
    Mais tu vas de travers !

    (Le Crabe)

    * * *

    Quand on le d?tache, il d?ploie ses ailes,
    Il incline au vent ses antennes fr?les,
    Il fuit la temp?te et le calme plat,
    Il aime l’espace et ne vole pas.

    (Le Voilier)

    * * *

    Mon premier n’est pas froid,
    Mon deuxi?me est certain,
    Mon tout, sur le chemin,
    Marche avec moi.

    (La Chaussure (Chaud —S?r)

    * * *

    Au jardin du myst?re o? la neige est
    silence,
    Je garde les secrets des sables du d?sert.
    Et les feux de l’?t? brillent en plein hiver
    Quand mes yeux fascinants montrent
    leur vigilance.

    (Le Chat)

    * * *

    On me vend, on m’ach?te,
    On me coupe la queue,
    On me d?nude un peu,
    Puis on me fend la t?te…
    Vous ?tes sans piti?,
    Et pourtant, vous pleurez.

    (L’Oignon)

    Оставьте свой комментарий об этой страничке: